Année 2016

Dans le cadre de notre projet de recensement
des moulins à vent:

Citole serait appelé à devenir le témoin emblématique de ce que fut l’activité meunière en Bergeracois.

Il y aurait eu entre 160 et 170 moulins à vent dans notre arrondissement bergeracois; certains ont disparu et même le souvenir de leur existence s’est envolé des mémoires villageoises.

Pour ce faire nous avons entrepris une opération extrêmement complexe visant à les recenser.

Nous avons exploité toutes les sources anciennes consacrées aux moulins à vent: cartes de BELEYME, cartes de CASSINi, cartes d’état major du 19ème siècle, enquêtes administratives de recensement, ……..

A partir de cette recherche, le 18 janvier 2016 nous avons sollicité toutes les mairies du bergeracois par courrier, en expliquant notre démarche et en demandant si les communes détenaient des informations complémentaires. Un peu plus de la moitié des mairies sollicitées répondirent à cette demande. Par ailleurs, lors d’une liaison à, Périgueux, auprès du CAUE (Conseil d’Architecture d’Urbanisme et d’Environnement) et du Service de l’Inventaire du Petit Patrimoine en DORDOGNE, nous avons pu affiner un questionnaire avec une recherche exhaustive d’informations et de détails sur chaque moulin.

Nous avons également pu bénéficier des enseignements d’une enquête similaire conduite par nos voisins du Lot & Garonne qui, en la matière, ont réalisé un superbe travail d’inventaire.

Cette action permet de sensibiliser sur cet ancien patrimoine dont beaucoup de monuments sont très abîmés, souvent de manière irrémédiable, victimes de l’action humaine (démolitions, …)autant que des intempéries et de l’action du temps; combien de moulins seront encore visibles dans 50 ans?

Notre action s’inscrit comme un devoir de mémoire mais aussi scientifique.

Nous invitons les propriétaires (par l’intermédiaire des mairies) à remplir ces questionnaires et à nous fournir un maximum d’informations sur ces moulins. Dans leur quasi totalité ces moulins sont privés et nous ne pouvons agir qu’avec l’assentiment des propriétaires. Souvenirs, anecdotes, faits avérés, activité, photos (anciennes et actuelles), cartes postales, …..etc, tout ce qui pourrait servir à préserver leur souvenir nous intéresse.

Ce travail s’avère extrêmement long mais au résultat son utilité n’échappe à personne.

Nous serons ultérieurement en mesure de proposer des conférences sur tous ces moulins bergeracois.

Merci d’avance aux propriétaires et aux mairies qui nous accueillent avec intérêt, ils nous encouragent et participent à ce travail de recherche.